Speed Dating: Chantal PONT, DRH chez ORES

ORES est le principal gestionnaire de réseaux d’électricité et de gaz naturel en Wallonie. Quelles sont les compétences nécessaires pour y travailler ? Comment les nouveaux engagés sont-ils accueillis ? Quelles y sont les perspectives de carrière ? Autant de questions auxquelles répond Chantal PONT, Directrice des Ressources Humaines.

 

Quel est l’effectif d’ORES et combien de personnes sont-elles recrutées chaque année ?

"Notre entreprise occupe environ 2.350 travailleurs, dont les deux tiers occupent des postes à caractère technique. Depuis sa création en 2009, nous avons engagé environ 1.600 personnes ; autrement dit, nous avons renouvelé 70 % du personnel, ce qui est énorme. C’est évidemment dû aux conséquences du babyboom des années 50, avec des départs massifs à la pension ces dernières années. Nous avons même procédé à plus de 300 engagements en 2012 ! Actuellement, nous sommes revenus à un rythme de croisière normal."

On connaît surtout ORES pour ses activités techniques. Quelles sont les compétences attendues ?

"Il est clair que nous recherchons principalement des électriciens et des électromécaniciens. C’est vrai pour l’activité électricité, ce l’est également pour la gestion de nos réseaux de gaz naturel. Il est de plus en plus rare d’engager des gaziers purs, avec des compétences en chauffage sanitaire, car après quelques années, les techniciens peuvent évoluer vers une fonction d’électrogazier, c’est-à-dire associant les deux fluides : le gaz naturel et l’électricité. Comme les métier du gaz s’apprennent essentiellement dans nos propres centres de formation – il n’y a pas d’école du gaz en Wallonie – nous misons d’abord sur les compétences en électricité. De plus en plus, nous visons des personnes de niveau baccalauréat. En effet, les métiers techniques évoluent ; on parle de smart grid (réseaux intelligents), de smart metering (comptage intelligent), faisant appel non seulement à des compétences en électricité, mais également en télécommunications, en informatique, en électronique... C’est l’effet de la numérisation toujours forte des métiers, et les nôtres n’échappent pas à cette dynamique. Au-delà des compétences purement opérationnelles, les compétences humaines sont essentielles : bonne approche de l’entreprise, motivation pour le métier, esprit d’équipe, capacité d’apprentissage – dans les métiers techniques, on apprend toute la vie - orientation client et aussi sens de la sécurité et de la prévention sont importantes pour travailler chez nous. Nous préférons une tête bien faite à une tête bien pleine. Si quelques compétences opérationnelles manquent, mais que la personnalité présente des atouts indéniables, il n’y a pas de problème : nous complétons le bagage technique dans nos centres de formation."

Vous parlez de centres de formation qui sont propres à ORES. Quelle importance accordez-vous à la formation ?

"La formation est essentielle, que ce soit à l’engagement ou tout au long de la carrière professionnelle. À son engagement, le technicien suit un cursus théorique et pratique durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, dans nos centres ; ensuite, il accompagne sur le terrain un technicien expérimenté, sorte de mentor, qui prend le relais des centres de formation, jusqu’au moment où le nouvel engagé devient progressivement autonome. La formation continue, tout au long de la carrière, est aussi essentielle. D’une part, elle permet aux travailleurs d’actualiser leurs compétences en fonction de l’évolution des technologies ; d’autre part, il s’agit d’un merveilleux élément de motivation permettant de grandir dans et avec l’entreprise. Par ailleurs, nos formations ne concernent pas que la technologie, elles comportent également des programmes dits de « soft skills », en gestion d’équipe par exemple."

Est-il possible d’évoluer au sein d’ORES ?

"Bien sûr, et c’est même souhaité. Voir quelqu’un qui reste dans une même fonction durant toute sa carrière n’a pas de sens, notamment en termes de motivation. Nous avons la chance d’être une grande entreprise, où les départs impliquent des recrutements internes en cascade. Par exemple, un agent de maîtrise accède à la retraite ; il peut être remplacé par un de ses adjoints, lui-même par un chef d’équipe, et c’est au bout de la chaîne que nous nous tournerons vers l’externe pour engager un technicien de terrain. Chaque semaine, nous comptons au moins un appel interne à candidatures ; cela représente de véritables opportunités d’évolution et de motivation pour notre personnel."

Pourquoi travailler chez ORES plutôt que dans une autre entreprise?

D’abord, pour les motifs que j’ai expliqués, en termes de formation continue et de possibilités d’évolution. Ensuite, parce qu’ORES et le secteur de l’énergie en général vivent aujourd’hui une véritable révolution liée à la transition énergétique. Plus rien n’est comme avant, l’incertitude devient une constante, et nous devons nous réinventer, penser autrement, agir autrement. Cette dynamique d’évolution réclame à la fois plus d’agilité, plus d’échange, plus d’ouverture. Bref, notre environnement évolue et nous évoluons aussi. C’est un challenge, mais c’est aussi très stimulant. Pour accompagner ce changement, nous avons lancé un grand programme interne baptisé « DOMO ». L’objectif est faire évoluer notre culture d’entreprise pour favoriser cette nécessaire agilité et aussi offrir à nos collaborateurs un cadre de travail adapté à ce nouveau monde et propice aux échanges."

Que diriez-vous aux jeunes techniciens qui sortent des études ?

"Qu’ils ont choisi des filières de formation vraiment porteuses en termes d’emploi. Les métiers techniques ont longtemps été dénigrés. Pourtant, ils sont très nobles car ils associent la main et la tête, le geste et l’esprit, tout en étant bien rémunérés. Avec l’arrivée de la transition énergétique et numérique, ces métiers évoluent sans cesse et deviennent de plus en plus polyvalents. Dès lors, pour tous ceux qui en veulent, il y a des opportunités, que ce soit chez ORES ou ailleurs. Être technicien, c’est vivre une vraie passion!"

Découvrez ici nos offres chez ORES:

Publié :

Retour à la liste